Bonjour à toutes et à tous,

Enseignant dans le secondaire, je me consacre aussi à l’écriture et ai rédigé un texte de réflexion poétique, que j’ai intitulé :

”  Champs de paix

A la mémoire des combattants de la première guerre mondiale et, véritable ode à la paix et à l’amour, dont je vous joins des extraits en fin de cette page.

Félicité par des personnalités publiques importantes – notamment MM. MACRON, JUNCKER ET BLANQUER-, ce livret de 24 pages au format A5, est préfacé par Monsieur François LEOTARD, ancien ministre de la défense, et est illustré de documents d’époque ainsi que de photographies fournies gracieusement par un grand photographe, Monsieur John FOLEY.

Le livret est aussi labellisé au niveau national par la Mission du Centenaire de la Première Guerre Mondiale, gage de qualité et de reconnaissance.

 

L’ouvrage est publié par la maison d’auto-édition BoD ( Books on Demand ).

Le prix de vente de la version papier est de 4 € TTC ; celui de l’ebook  de 2,99 € TTC.

 

Je vous invite également à regarder la vidéo mise en ligne sur You Tube, en présentant des extraits :

 https://www.youtube.com/watch?v=CKBsClle0Og

 

 Extraits de “Champs de paix”

 Première partie

Champs de guerre

 

En ce soir glacé d’un onze novembre de grésil,

Il était seul sous la pleine lune, dans cette forêt de guerre,

Homme dans l’instant, mais façonné par l’hier.

La glaise, qui engluait et figeait ses pas difficiles,

Etait la force des millions de jeunes mains disparues et ensevelies, l’agrippant, le retenant,

L’implorant de se rappeler de leur épouvante passée, et d’en témoigner.

 

Deuxième partie

 Forêts de vie

 

La mort alimentait le vivant.

Dans un cycle éternel, la vie avait repris ses droits sur la terre,

Qui conserverait à jamais les traces de ses souffrances,

Comme le visage d’un vieillard marqué par l’existence,

Et que des larmes de joie réensemencent.

Il se sentit alors semblable à cet arbre meurtri et mutilé par un barbelé,

Mais dont le tronc avait adouci et intégré le fil d’acier dans sa chair renouvelée.

 

Troisième partie

Champs de paix – Chants d’amour

 

Il comprit alors que l’homme ne tirait sa sagesse que de la compassion,

Et que son cœur était par essence le même dans sa candeur et sa nudité.

Il pria alors pour qu’un  jour il n’y ait plus nécessité

D’uniforme, de couleur gris-verdâtre ou bleu-horizon,

De casque, à pointe ou Adrian,

De fusil, Lebel ou Mauser,

De chanter Westerwaldlied ou La marseillaise, pour aller à l’inutile guerre.

Il était intimement persuadé que la Madelon ne choisissait jamais son camp d’adoption

COUV_1-2.JPG

Partagez :

PATRICK CHARRIEZ

PATRICK CHARRIEZ

Enseignant, Patrick CHARRIEZ exprime son cheminement avec conscience et humour. -"Postverbes", - "Champs de paix", - "Le monde dans une goutte",

%d blogueurs aiment cette page :