J’ignore pourquoi l’écriture est revenue si puissamment dans ma vie. Depuis un peu plus d’un an, en janvier 2018 exactement, mois durant lequel j’ai écrit d’un seul trait mon premier roman « La nuit sur les toits », les mots sont arrivés en flot continu comme si une digue s’était rompue, après avoir été contenus durant tant d’années. Des années denses, riches, durant lesquelles j’ai construit ma vie de femme, de mère et de professionnelle. Encore un peu tôt pour l’heure des bilans, vient néanmoins celui de la réflexion, et surtout du sens à donner à tout ce vécu.

J’ai changé radicalement d’orientation professionnelle, passant de clerc de notaire à infirmière puéricultrice, et ce nouveau métier, à travers lequel je vis tant d’émotions fortes, nourrit aussi mon « art », bien évidemment… D’ailleurs mes deux volumes intitulés « A faire voler nos âmes » et la suite « Et entendre ton rire » sont imprégnés de l’univers des enfants, rires et larmes dans lesquels je baigne au quotidien. De celui des couples aussi, et des familles, car les uns ne vont pas sans les autres.

« Passeuse d’émotions » est un terme que je revendique, car les retours de mes lecteurs sont quasi unanimes à ce sujet ! C’est mon premier roman, « La nuit sur les toits » en lecture gratuite sur le site monBestseller.com qui a mis le feu aux poudres me concernant… J’ai l’honneur de figurer en tête de leur classement depuis six mois, et presque tous les commentaires (pas loin de 100 !) font état d’une lecture bouleversante, ce qui me touche énormément. J’aime par-dessus tout emporter mes lecteurs dans mon univers, les toucher, les faire rire et pleurer, et j’espère vivre longtemps encore cette authenticité partagée.

Actuellement, je participe au concours « Les talents de demain 2019 » organisé par les éditions Prélude sur le site Kobo by Fnac, avec mon dernier livre « Le mur en partage », fiction historique sur la chute du mur de Berlin vécue par une adolescente rebelle et sensible. Je commence à avoir de jolis retours et un classement provisoire à la 5ème place, ce qui me convient tout à fait !

J’ai effectué quelques timides démarches vers les maisons d’édition traditionnelles, mais sachant le peu d’élus je n’insiste pas vraiment. C’est pourquoi je me suis rapidement tournée vers l’auto édition, qui m’apporte beaucoup de satisfactions, notamment celle de vendre toute seule mes livres papier, et de décider de tout de A à Z. Néanmoins, je touche aussi du doigt les limites de ce système, car je ne me sens définitivement pas l’âme d’une commerciale… C’est pourquoi je salue les initiatives et opportunités que nous offrent les sites comme celui-ci, car ils permettent une mise en lumière douce pour les auteurs indépendants que nous sommes…

J’espère vous retrouver très vite parmi mes futurs lecteurs, venez découvrir mon univers, je fourmille d’idées nouvelles et d’envies de partage !

Partagez :

Victoire SENTENAC

Victoire SENTENAC

Juriste devenue infirmière puéricultrice, j'écris des romans contemporains, nouvelles, drames sentimentaux, fictions historiques... Mon fil rouge : passeuse d'émotions