Le projet Abbey Read a été imaginé en 2010 par Edith Nachtergaele, gérante de la société YELLOW SUMMARY. Voici l’histoire des origines du projet : 

Yellow Summary et Abbey Read ne formaient qu’un seul et même projet à leur genèse en 2010.

L’idée de créer une plateforme de diffusion numérique a très vite germé. Mais à l’époque, il existe très peu d’informations et d’outils pour permettre de le concrétiser. Sans parler du vide juridique autour du livre numérique. Mais déjà, la notion d’auto-édition est employée.

Le projet, qui est encore assimilé au nom de Yellow Summary, est lancé dans une première version en 2012, sous la forme d’un site e-commerce. Pas assez abouti techniquement, il permettra néanmoins d’établir de nombreux contacts sur les réseaux sociaux avec des auteurs.

En 2013, la société YELLOW SUMMARY est créée. Le projet de plateforme de diffusion numérique est alors séparé du domaine d’activité de l’entreprise. Ce dernier se situera dans la création graphique et de sites Internet.

Avec l’arrivée de la plateforme d’auto-édition Amazon Kindle Direct Publishing en 2012, les choses évoluent. Le vide juridique et les éléments techniques, qui manquaient cruellement au projet, sont enfin comblés et permettent de l’améliorer.

En 2014, le projet YS e-spreading voit le jour sous la forme d’un deuxième site Internet. Le nom se lit de 2 manières : on le prononce « easy spreading » pour « diffusion facile », mais on peut aussi le lire par « Yellow Summary e-spreading ». Le e-spreading (diffusion en ligne) étant le concept inventé par YELLOW SUMMARY.

Bien que plus abouti techniquement, ce deuxième site ne rencontre par le succès espéré. La faute à une mauvaise communication (un nom trop complexe) et surtout, à un rejet de la part des auteurs indépendants, qui n’y voient pas leur intérêt. La violence de certains commentaires sur Facebook a dû parfois mener à la suppression pure et simple des publications afin d’empêcher la création d’un véritable « bashing » contre le projet.

Le constat qui est ressorti de cet échec était sans appel : ce projet ne répondait pas du tout aux besoins et aux attentes des auteurs. Il fallait donc le repenser entièrement.

C’est donc un travail entier de refonte du projet qui s’est engagé à l’année 2016. Cette fois, nous avons pris le temps d’étudier chaque aspect du projet avec l’objectif de l’amener à la réussite. Nous avons changé le nom et opté pour quelque chose de plus simple qui resterait dans notre identité. Nous avons opté pour Abbey Read, en référence à l’album « Abbey Road » des Beatles. Ainsi, nous restons dans l’esprit de YELLOW SUMMARY, qui fait référence au titre « Yellow Submarine » tiré de l’album mythique Sergent Pepper’s lonely hearts club band des quatre garçons de Liverpool.

Nouveau nom, nouveau logo et bientôt nouveau site…

Après de longs mois passés à glaner des informations sur les réseaux sociaux, nous avons rapidement saisi quels étaient les besoins des auteurs indépendants : la visibilité et la promotion. C’est donc en nous focalisant sur la volonté de donner de la visibilité aux auteurs que nous avons entrepris la construction de la troisième version de notre projet. La plateforme de services : Abbey Read. L’aspect technique ne posant pas de difficulté, nous nous sommes appliqués à revoir la façon de communiquer autour de ce projet.  L’objectif étant de recevoir cette fois, des retours plus positifs de la part des auteurs.

Voilà pourquoi nous avons lancé au printemps 2017 une première version du site Abbey Read, qui allait donner le ton du projet. Avec la création de listes de diffusions, la première étape était de réussir à susciter l’engouement des auteurs et des prestataires. Cette fois, le pari était gagné avec des retours positifs et des inscriptions par dizaines.

Il ne nous restait plus qu’à terminer la construction du site final. Et c’est chose faite au mois de Décembre 2017.

Nous espérons que ce projet remplisse pleinement ses objectifs : qu’il fasse émerger des talents et permette à tous ceux qui en ont besoin de vivre de leur talent.

Parce que rêver, c’est créer. Parce qu’une vie sans rêves est comme un ciel sans étoiles.

Rêvons et créons.

Bonne création sur Abbey Read !

Edith Nachtergaele

Gérante de la société YELLOW SUMMARY et créatrice du projet Abbey Read