« Une fois les volets ôtés, maître Raoul Desaubrais distribua à ses commis les directives pour la journée. La tendance n’était plus aux auvents, qui, depuis le Moyen Âge, s’ouvraient au-dessus de la chaussée, aussi avait-il donné à sa mercerie un air cossu à l’image des nouvelles boutiques qui apparaissaient dans le centre-ville et des demeures bourgeoises édifiées par les Blésois. Son pourpoint de velours marron tendu sur sa panse rebondie, la figure replète fendue d’un sourire, il contemplait d’un œil satisfait la devanture aux vitraux colorés qui lui donnait à voir le joyeux spectacle de la rue. C’est avec un plaisir toujours renouvelé qu’il écoutait grincer au gré du vent l’enseigne « La belle Florentine » repeinte de frais. Il avait ainsi baptisé sa boutique quelque vingt ans auparavant en l’honneur de la reine Catherine, alors dauphine de France.
Juin, le mois de juin est enfin là ! Qui disait juin disait arrivée prochaine de la cour à Blois, et qui disait cour disait perspective de fructueuses affaires. »
Mascarade – Chapitre II – La belle Florentine
« Mascarade » est disponible dans les librairies France Loisirs et sur le site de France Loisirs en version papier et numérique.
Abonnement sans engagement de durée.
https://www.franceloisirs.com/romans-historiques/mascarade-fl10246060.html
Bonne lecture ! 🙂
Partagez :
Catégories : Extrait de livre