« Blanche cheminait tranquillement par les ruelles, savourant sa joie. Elle avait hâte d’arriver à la salle d’armes et aurait voulu prolonger en même temps chaque minute l’y menant, prolonger cette tranche de vie qui n’appartiendrait qu’à elle et à Julien, Isabelle n’y ayant pas sa place. C’était un peu son rendez-vous d’amour à elle, même si Julien n’aurait qu’Isabelle en tête. Le souvenir de ces instants serait un baume sur son cœur. Droite et fière sur sa haquenée, le regard accroché aux lambeaux de ciel bleu émergeant entre les toits et les encorbellements des maisons, l’esprit loin des contingences de la rue, elle cinglait vers son but tel un navire vers la terre promise. Elle s’était vêtue de mauve, teinte qui seyait à sa blondeur, d’une couleur proche de celle de la glycine et, elle l’ignorera, c’est à l’arbre foisonnant qui ombrageait le porche du Colombier qu’allait songer Julien en la voyant paraître. Isabelle lui avait indiqué le chemin jusqu’à l’arrière de la salle et elle s’arrêta devant l’imposante porte cochère, le cœur en émoi, s’efforçant de cacher son trouble. Elle tira sur le cordon de sonnette et des pas pressés retentirent. On courait de l’autre côté, Julien au-devant d’Isabelle… »

Mascarade – Chapitre X – Perfidie

« Mascarade » est disponible dans les librairies France-Loisirs et sur le site de France-Loisirs en version papier et numérique.  Abonnement sans engagement de durée.

https://www.franceloisirs.com/romans-historiques/mascarade-fl10246060.html

Bonne lecture ! 🙂

Partagez :
Catégories : Extrait de livre