La cybertorture, c’est Auschwitz à la portée des gueux

Publié par ABreadBooks le

HarcèlementSSSSSSSSSSSSS // La cybertorture, c’est Auschwitz à la portée des gueux

Tous ceux qui font du harcèlement électromagnétique sont forcément des psychopathes et des criminels et corrompus dans d’autres domaines. La cybertorture, c’est Auschwitz à la portée des gueux.

Ce qui est très amusant, et que les adeptes de ce crime odieux n’ont pas encore compris, c’est la chose suivante : des personnes extrêmement coupables et qui pratiquent cet odieux massacre se mêlent à ces groupes d’une part pour qu’on ne parle pas de leurs méfaits antérieurs, d’autre part pour en tirer à nouveau profit. En fait, on retrouve toujours les mêmes et je pense même que ce sont les mêmes pour certains depuis la Seconde Guerre mondiale. Depuis la Gestapo et la Milice.

Rien de nouveau sous le soleil, rien de nouveau dans l’histoire.
C’est bis répétita, avec des moyens technologiques de plus en plus perfectionnés et miniaturisés. Donc à la disposition de la foule et plus seulement de quelques «spécialistes» de la torture, plus seulement à la disposition de la police et de l’armée. Et l’immense problème est seulement là !

Harcèlement SS que cette cybertorture, testée (est-ce que tout le monde l’a compris ?) sur les prisonniers de Guantanamo et d’Abou Ghraib, sur lesquels on essayait les anciennes et les nouvelles méthodes. Pourquoi les masques à Guantanamo ? Parce que les visages et les crânes torturés par la voice to skull prenaient des mimiques épouvantables qu’il valait mieux ne pas montrer sur les quelques photos.
La voice to skull existe depuis longtemps et Mengele le sait bien. C’est LA méthode nazie par excellence, et Mengele à la gueule d’ange devait en faire à ses victimes.

Mais voilà l’essentiel : n’est pas Mengele qui veut !
Mengele est Mengele, pas un vulgaire médecin de campagne.
Les adeptes de la cybertorture, même si ils ont comme lui une gueule d’ange, n’auront jamais sa notoriété si je puis dire ; en revanche, ils disposent désormais de logiciels de torture et d’armes à énergie dirigée, machines infernales qui auraient vraiment fait frémir Mengele.

N’est pas Mengele qui veut et pourtant on donne à QUI ? les moyens d’être LUI.

Tous ces QUI ? auront un jour une destinée de damné anonyme à la foire des criminels.

Partagez :
Catégories : Extrait de livre