La baie du Diable 💃

Nous retrouvons Anne dans la baie du Diable 🌊😈

“Elle n’avait qu’à galoper vers l’ouest oĂč elle savait arriver Ă  la mer. BientĂŽt l’espace s’élargit en effet devant elle, la lande cessant brusquement dans un fouillis de genĂȘt et de roches, descendant vers la plage en contrebas et l’ocĂ©an vert Ă  l’infini, parsemĂ© çà et lĂ  de noirs Ă©cueils. (…)
Elle sourit en arrivant sur le sable oĂč des goĂ©lands, qui avaient quittĂ© leur abri en mĂȘme temps qu’elle progressait, l’accueillirent de leur salut pointu, lancĂ© depuis les nuĂ©es. Elle s’assit sur les rochers et ĂŽta ses bottines. Elle hĂ©sita un instant, relevant machinalement la tĂȘte pour voir si personne ne risquait de la voir, pour se dire l’instant d’aprĂšs qu’elle Ă©tait sotte, nulle Ăąme qui vive ne devant s’attarder dans les parages. Remontant sa jupe d’équitation, elle ĂŽta ses bas, puis la retroussa. Cependant le lourd tissu se laissait bien moins apprivoiser que les robes lĂ©gĂšres qu’elle relevait aisĂ©ment sous d’autres latitudes et nouait Ă  sa taille, pour marcher dans les vagues bleues. Ses mollets ainsi libĂ©rĂ©s, elle se planta dans le sable humide, et s’amusa comme une petite fille de l’empreinte que ses pieds y laissaient.(…)

Perdue dans ses rĂ©flexions, elle n’avait pas remarquĂ© qu’un homme en redingote et tricorne Ă©tait apparu en surplomb sur la lande et l’observait. (…)

– Pardonnez-moi, Mademoiselle, mais vous ne devriez pas vous aventurer trop loin ! La marĂ©e monte vite et l’endroit va devenir dangereux ! lui cria-t-il, le bruit du ressac l’obligeant Ă  Ă©lever la voix pour se faire entendre.
Anne se retourna le cƓur affolĂ© de s’ĂȘtre laissĂ© surprendre, pour dĂ©couvrir un homme qui malgrĂ© ses obligeantes paroles, posait sur elle un regard de jade plein d’audace. (…)

– Cet endroit ne porte pas pour rien le nom de baie du Diable ! fit-il, une lueur Ă©trange dans le regard. Les Ă©cueils que vous apercevez un peu plus loin au large Ă©taient des armes naturelles et redoutables pour les pirates qui poussaient les navires dans leur direction. Une fois Ă©chouĂ©s, ils n’avaient plus qu’à les piller et Ă  cacher leur butin dans ces grottes. Astucieux, non ?
Tristan de Kervadec attendait sans doute l’adhĂ©sion d’Anne qui ne rĂ©pliqua pas, ne partageant guĂšre l’enthousiasme de son nouveau cousin pour les prouesses des pirates des siĂšcles passĂ©s, d’autant que son emballement avait quelque chose de malsain.”
La baie du Diable – Chapitre II – Des blasons Ă  redorer

“La baie du Diable” est disponible dans les librairies France Loisirs et via le site de France Loisirs, en version papier et e-book.
Abonnement sans engagement de durée.

Vous trouverez le livre via ce lien :

https://www.franceloisirs.com/
/la-baie-du-diable-fl1015880


Bonne lecture !

La-baie-du-Diable-Bretagne-paysage-2-recadré.jpg

Partagez :
Catégories : Extrait de livre

%d blogueurs aiment cette page :