La baie du Diable 💃

⛲️ Malouinière de Ligny 🧜‍♀️

“- Je ne pensais pas que la Bretagne pût être aussi belle ! Quand j’ai accosté au mois de mars, le ciel était si gris ! J’ai cru que le soleil ne brillait jamais sous ces latitudes.
Adrien admirait le profil régulier de sa voisine, aussi touché par ces paroles que si elle lui avait dit qu’il était magnifique dans son nouvel habit.
– Certains visiteurs disent que le décor leur rappelle l’Italie, la terrasse, les jardins, la mer que l’on aperçoit au loin.
Anne se tourna vers son voisin, le regard allumé d’une curiosité nouvelle.
– Je pense que j’aimerais cette Italie-là, fit-elle.
– Je vous y emmènerai ! lâcha Adrien, avant que les convenances ne lui dictent de freiner ses élans.
Anne sourit devant la spontanéité du jeune armateur dont le regard trahissait les élans du cœur que ses lèvres taisaient pourtant.
Les invités continuaient d’arriver, s’égaillant des salons vers la terrasse et Anne ne vit pas Maxime de La Borie s’immobiliser dans l’encadrement de la porte-fenêtre quand il l’aperçut en compagnie d’Adrien. Renonçant à faire un tour à l’extérieur, il regagna les salons, le regard qu’il avait posé sur elle, en disant long. (…)

Maxime se figea quand il vit Adrien inviter Anne dans les règles de l’art et se mit à répondre machinalement à son interlocuteur sans plus vraiment prêter attention à ce qu’il lui disait. (…)

Les musiciens avaient entamé une contredanse et son regard s’accrocha, malgré lui, au couple qu’ils formaient. Elle, légère dans une robe à l’anglaise, en taffetas orangé aux ramages un ton plus soutenu, qui dévoilait de menus escarpins de soie en harmonie, lui, gauche, dans un habit de soie grise, dont la sobriété des broderies s’accordait à son statut de bourgeois. (…)

La danse était une torture pour Adrien qui souffrait de n’être pas à la hauteur et surtout de n’être pas digne de celle qu’il aimait en secret et le spectacle en était une pour Maxime, particulièrement quand la danse suivante, une allemande, les rapprocha bien plus que la précédente ne l’avait fait. Excédé, il se leva et sortit sur la terrasse. L’air avait un peu fraîchi et il en inspira une grande goulée. Il marcha jusqu’à la balustrade de pierre et s’y appuyant, se mit à fixer l’océan, triangle bleu dans le lointain.”

La baie du Diable – Chapitre VII – Les Alizés

“La baie du Diable” est disponible dans les librairies France Loisirs et sur le site de France Loisirs, en version e-book uniquement, ce depuis début mai 2020.
Abonnement sans engagement de durée.

https://www.franceloisirs.com/histoire-et-culture-generale/la-baie-du-diable-ebook-fl10158786.html

Les commentaires des lecteurs de la version papier sont néanmoins consultables via ce lien :

https://www.franceloisirs.com/romans-historiques/la-baie-du-diable-fl10158808.html

Bonne lecture !

 

 

 

La-baie-du-Diable-Soirée-recadré-2.jpg

Partagez :
Catégories : Extrait de livre