Demain j’arrête ! Gilles Legardinier

 

 

 

 
 
Demain j’arrête ! Gilles Legardinier
 
 
Mon résumé  : Valérie chroniqueuse LE GUIDE DU LIVRE
 
« Julie Tournelle a 28 ans et vit seule dans un appartement. Elle travaille dans une banque. Elle a une vie de solitaire jusqu’au jour où elle s’intéresse à son nouveau voisin Monsieur Patatras ! Quel nom prédestiné, annonciateur des aventures burlesques que Julie va vivre au contact de cet homme ! Elle repère le moindre bruit venant des couloirs pour enfin trouver l’occasion de le croiser. Elle veut tout savoir de ce Ric Patatras. Elle va même se coincer la main dans le trou de la boîte aux lettres de Ric pour récupérer sa lampe de poche servant à observer son courrier. Ce premier fait comique est le point de départ de toute l’histoire. Ce livre est super amusant. 
 
Amour et humour sont le fil rouge d’une enquête folle pour trouver le sens de sa vie.
 
Ce livre nous démontre qu’il faut forcer notre destin. L’obstination de Julie est une force qui la pousse a se rapprocher au plus près de l’homme qu’elle aime déjà. Sans cette énergie elle serait restée toute seule et n’aurait pas changé de métier. Pour elle le temps passe très vite mais elle vit à 100 % chaque seconde. Elle est hyperactive et pleine de fraîcheur. 
 
Ce livre est un courant de mots, un fleuve bouillonnant. La facilité de lecture nous permet d’avoir des images fortes de chaque scène. J’ai pensé « c’est un magnifique film de cinéma avec des lumières, des sons, des odeurs et des couleurs vives ». 
 
La leçon de vie de ce livre : actionnez votre vie avec le même élan que Julie a fortement en elle et tout changera pour vous, en amour, au travail et en amitié. »
 
« Les hommes sont stupides et les femmes sont folles, mais lorsqu’ils se rencontrent, cela donne parfois des choses très belles. » dit le père de l’auteur, page 399.
 
« L’auteur souhaite nous divertir et nous surprendre et il réussi pour chaque lecteur et lectrice de ce livre. »
 
Page 360 :  » J’ai du mal à contempler la joie alors que je suis brisée. Je préfère me tourner vers la nuit, vers la lune à peine visible à cause des nuages. J’entends le vent ! »
 
Page 339 : « Tu te poses beaucoup de questions. Je sais que tu trouveras les réponses. Tu es à l’âge où tu ne dois pas regarder la météo pour faire ce dont tu as envie. Ce sont les vieux qui regardent la météo avant de sortir. »
Valérie chroniqueuse LE GUIDE DU LIVRE
 
 
Mon Profil Babelio :  
 
 
 
————–
 
Gilles Legardinier

⏬ Valérie Blogueuse :

Présentation de ses lectures

————————–

⏬ Badge échanges de liens :

à placer sur votre site Internet :

https://le-guide-du-livre.blogspot.fr

Partagez :
Catégories : Focus : livre